Un deuxième bébé par FIV à Barcelone

Mon petit choufleur est arrivé suite à ma première FIV, après trois ans d’essais et un an de stimulations intensives. A cette époque, j’avais beaucoup apprécié lire les blogs de futures mamans vivant la même expérience même si j’avais fait le choix de protéger la mienne, surement de peur qu’elle échoue. En tout cas, ces récits de succès sont de réelles motivations pour continuer et garder espoir. Dans ce billet, j’aimerais premièrement remercier toutes les filles qui ont la force de partager leur expérience sur la toile, et d’autre part essayer  à mon tour d’apporter un peu d’aide à celles qui en ont besoin (oui oui rien que ça !! ;). Alors oui les filles, la médecine peut faire des miracles, cela a marché pour moi alors que je n’y croyais plus. Il faut y croire !

Du coup,  je me lance dans les essais pour un second bébé avec cette fois l’envie de la partager. Il faut dire que le fait d’être déjà maman me rend beaucoup plus sereine à l’aube de cette deuxième aventure.

Tout d’abord, il faut savoir que le traitement pour une deuxième FIV est beaucoup plus léger, à condition d’avoir des embryons congelés. Après ce que j’ai vécu l’année dernière, je dois avouer qu’il me parait presque trop facile pour être efficace mais bon je croise les doigts. Concrètement, il s’agit de patchs à poser sur le ventre toutes les 48H pendant une dizaine de jours avant le transfert d’embryons. Rien de plus. J’ai commencé dimanche dernier, j’ai un rendez-vous lundi au CIRH à Barcelone et si c’est ok, le transfert aura lieu le vendredi suivant à la clinique Corachan.

Il me semble que de plus en plus de française se dirigent vers les cliniques espagnoles. Je ne vais pas aller plus dans les détails ici mais si vous vous intéressez à la PMA, d’autant plus à Barcelone, je me ferais un plaisir de répondre à vos questions 😉

En complément, je suis un protocole d’acupuncture pour favoriser la nidation par un spécialiste de l’accompagnement des FIV à Barcelone dont je vous parlerai dans un prochain billet.

Evidemment tout ceci n’est pas très romantique et j’aurais rêvé faire un enfant naturellement. Mais c’est la vie. Le principal est que la FIV m’a permise de devenir maman, la plus belle chose au monde.

photo credit: brennaval via photopin cc
photo credit: brennaval via photopin cc

4 commentaires

  1. […] Préparation > Joachim conseille de commencer un traitement trois mois avant. Mais une à deux séances sont déjà bien. De mon côté, j’ai fait une séance par semaine les deux semaines précédant le transfert d’embryon (j’avais des embryons congelés – voir mon article). […]

  2. Je croise bien fort les doigts pour toi.
    Oui la plus belle chose au monde, et c’est CA l’essentiel !

    1. Merci beaucoup, c’est plutôt bien parti 🙂 => http://www.talonshautsetpetitspots.com/?p=278

  3. […] première FIV ayant fonctionné, je me sentais plus forte pour témoigner de la seconde en espérant donner de l’espoir à celles qui […]

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :