Mes premiers pas en couture… Qui se lance aussi ?

J’ai toujours aimé les travaux créatifs et toucher à tout d’une manière générale. Petite, j’ai TOUT fait, mais absolument tout : danse classique, jazz, contemporaine, poney, handball (bon ça c’était la volonté de ma mère..), peinture sur tissus, sur bois, théâtre, piano… En plus de ça, j’ai le souvenir d’avoir eu ma période scoubidou, perles, pyrogravure (oui oui !), cuisine (avec la machine à faire des petits chocolats), pâte à sel, création de badges en tout genre. A l’adolescence j’étais plutôt pâte fimo, gros colliers de perles et peinture à l’huile. Aucune « Passion » avec un grand « P » mais plutôt un goût pour la créativité, des curiosités, des envies de faire des choses avec mes mains.

Puis il a fallu travailler et j’ai un peu tout laché par manque de temps tout simplement. D’ailleurs je suis restée sur le créatif (marketing) mais plus abstrait (en ligne) et, depuis que j’ai commencé, j’ai toujours admiré les graphistes… Bref, je sais pas vous mais, quand je travaillais, je me prenais à rêver à « avoir du temps », pour me poser si bien que je tenais une liste sur mon iphone intitulée « free time to do ». J’ai toujours eu peur d’oublier ces envies et je pense qu’au fond de moi, je savais qu’il y aurait un jour où j’aurais le temps de reprendre ma liste…

Ce jour est arrivé plus tôt que prévu mais c’est cool, il faut savoir saisir la balle au bond il paraît ;). Me voilà petite femme au foyer expatriée au Gabon, avec une petite princesse, une seconde en route et des envies de dormir, cocooner, cajoler, décorer, ranger, cuisiner… Mais surtout le bonheur de pouvoir succomber à mes envies !

Depuis quelques semaines, j’ai en tête de me lancer dans la couture. Oh joie j’ai réussis à trouver quelque chose que je n’avais encore JAMAIS essayé. Jusqu’à présent, la couture et moi ça fait 3 voire 4, au point que je préférais me racheter une veste plutôt que de recoudre un bouton, honte à moi !

Qu’est-ce qui m’a donné l’envie ? Attention, attention, j’enchaîne sur la petite démo de la mère au foyer jusqu’au bout des ongles !! Arrivée au Gabon, je me suis fait un réseau d’amies plutôt jeunes et actives (où qui se donnent l’air..) et un jour, autour d’un verre de vin, j’ose leur dire que j’aimerais profiter de ce séjour d’expat pour apprendre des choses pour lesquelles je manquais de temps avant (à savoir la couture). Elles m’apprennent alors l’existence du groupe / association PWC (Petroleum Woman Club… oui oui vous avez bien entendu !!). Le nom m’a fait sourire… on y était, dans le monde des desperate housewives 😉 !! D’ailleurs les amies en question le surnommaient « Club de Mamies »… No comment. J’ai rangé mes a priori et contacté la responsable pour faire partie du groupe et tester la fameuse activité couture !

Le cours a lieu une matinée par semaine, chez une adhérente. On était 5/6 personnes de nationalité française, canadienne, indienne, russe et d’âges différents, très sympa ce mixage culturel (et aussi une bonne occasion de peaufiner mon anglais!). L’objectif de l’atelier est de créer des petites choses à revendre lors d’un marché de Noël, puis de reverser les bénéfices à une association pour enfants africains. Une bonne façon de joindre l’utile à l’agréable. Certaines mamies sont très fortes en couture mais manque d’idées donc elles avaient l’air ravie de me voir arriver, aussi novice que je sois 😉

En plus de ces cours, et comme j’aime bien tout faire dans l’extrême, j’ai décidé de m’y mettre de mon côté aussi et de profiter de mon retour en France pour me créer mon premier nécessaire de couture. C’est là que j’ai demandé à ma e-copine @uhuhohuhak (qui fait de la cousette et des tutos trop cool) un petit billet de conseils Se mettre à la couture c’est pas si compliqué (encore merci !!).

Mon panier à couture (bon pour l’instant c’est un sachet plastique… ça fait pas rêver !) :

  • Un ciseau à tissu
  • Du fil de qualité : j’avais acheté un petit ensemble de fils de couleurs tout fait. Première erreur car il vaut mieux acheter directement les bobines, de bien meilleure qualité apparemment…
  • Des aiguilles
  • Une craie à tissu (je confirme qu’un bic ça marche aussi. J’ai activé le système D quand je me suis retrouvée avec ma craie blanche et mon tissu blanc 😉 ).
  • Un découseur
  • Des épingles
  • Du biais. Si vous non plus vous n’avez jamais touché à la couture, une petite explication s’impose: ce sont des bouts de tissu déjà repliés qu’on peut utiliser pour entourer un bavoir par exemple. On dit sûrement pouvoir faire un tas d’autres trucs hein 😉
  • De la ouatine (parfois appelé molleton apparemment). Elle sert à fourrer les petits coussins ou figurines.
  • Un peu de tissu et un chouette tuto (un coussin c’est cool pour débuter 🙂
  • Une machine à coudre (à emprunter, histoire de tester et d’être sûre que ça vaut le coup d’investir!)

Mes prochains achats (tiré de la liste de la cops) :

  • De la colle pour tissu
  • La machine à boutons pressions
  • Feutrine
  • Rubans
  • La boîte à couture (idée cadeau pour mon anniversaire 😉 )

J’ai donc commencé par un petit coussin nuage (inspiré des  chouettes créations ) dont j’ai trouvé le tuto sur le blog de bulle de surprise et voici le résultat :

photo (1)

Il est un peu ramollo sur la photo et je l’ai donc renfloué de ouatine depuis. Sauf que je me suis un peu râtée à vouloir découdre et recoudre rapido, le résultat final est plutôt moyen mais on ne le voit pas sur la photo :). J’ai acheté du fil à broder rose pour lui faire les yeux et la bouche.

Motivée par cette première création, j’ai décidé de me lancer sur un tour de lit !! (quelle folle !!). Faute d’avoir trouvé le patron de mes rêves sur mon ami Google, j’ai fait de  l’impro en mixant plusieurs sites… hum je retiens quelque chose: ne pas se lancer à l’aventure quand on a jamais fait de couture !!! Au final je suis toujours en plein travaux (notez que j’ai préféré écrire un billet sur mes aventures plutôt que de régler mes couacs..lol).

Mes bêtises en vrac :

– j’ai cousu l’envers et l’endroit du tissu avant de penser à coudre mes motifs (étoiles et nuage) sur l’endroit… Je pourrais me rabattre sur la colle pour tissus mais le point zig zag m’aurait bien aidé à cacher les bords pas bien découpés :/

– J’ai découpé la couche de ouate (pour faire le matelas) plus large que la housse… Hum hum plus qu’à rafistoler !

– j’ai fermé des biais avec un point zig zag pour faire les liens… Amie couturière, c’est possible dans les règles de l’art de la couture ?

Je vous dirais si j’ai réussis à me démêler les pinceaux prochainement, j’y repars de ce pas ! 😉

6 commentaires

  1. C’est cool que tu te sois lancée !
    Je vais m’y mettre aussi, des que j’ai commandé ma machine (ce que je dois faire depuis la fête des mères). J’espère ne pas investir pour rien !
    J’ai hâte de commencer.
    Bisous

    1. Top on va pouvoir suivre nos aventures d’apprenties couturières 🙂 Ce que je n’ai pas dit c’est que je me suis bien vidée la tête pendant ce temps, je pense que c’est pour ça que j’ai accroché (référence à ton dernier billet…). Bises et essaies de penser à la couture cette nuit…

  2. bravo pour ton article et merci pour le clin d’oeil :)) vive la couture !!

  3. je vais me lancer aussi j’ai déja hate a m’y mettre au boulo 🙂

    1. alors ? alors ? alors ?

      1. Alors alors , ces premiers pas dans le monde de la couture ont-ils été concluants ? Y a t-il eu un deuxième et troisième pas ?

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :