Ca ne pouvait plus mal commencer….

Vous connaissez les journées de la loose ? La journée où TOUT va de travers, mais alors TOUT. Celle où tu te demandes si une puissance divine n’a pas décidé de s’acharner sur toi. Celle où tu finis par capituler, par tout laisser tomber et te mettre au fond de ton lit en attendant le lendemain. Tu la connais cette peste ?

La mienne c’était vendredi dernier. La vraie journée de la loose. A pointer sur le calendrier pour l’année prochaine. C’est sûre ce jour là j’hiberne. Une fois pas deux.

Ca a commencé par une invitation lancée à un couple d’amis pour le samedi. Puis un autre qui se greffe. Vendredi 17H, c’est au tour de l’ami célibataire qui rejoint la troupe. Euhhhh comment dire, mon ventre commence à être énorme assez imposant et celle qui le porte complètement handicapée un peu gauche. Comment vais-je gérer un repas de 7 personnes demain soir (alors que je suis censée passer la journée de samedi à la plage en mode chéri / surf et moi paté de sable / bébé). Voilà, maintenant tu connais THE problème de la mère au foyer en expat  => préparer un repas pour 7 personnes le vendredi fin d’aprem, et que tout soit nickel chrome (déjà tu n’as pas d’excuse car « tu as le temps » et aussi parce que tu dois t’aligner sur le niveau des expat – à savoir le mode #topchefsinonrien).

Allez zou je me lance, au programme : entrée – soupe de concombres / courgettes (ça avait l’air trop bon), plat – filet mignon en croûte (recette marmiton trop facile qui fait genre « trop la cuisinière », dessert – mousse au chocolat (du classique, trop facile, top à faire la veille).

Je me lance dans la mousse… Début du drame….

Je précise que :

  1. Je suis la reine de la mousse au chocolat ou plutôt j’étais…
  2. Je n’utilise QUE du chocolat dessert 70% (5,50 € la tablette ici..car elle prend l’avion Air France comme tout le monde)
  3. Miss Choufleur sait dire « caca » depuis 2 jours (« pipi » pas encore… chaque chose en son temps !) – Tu comprendras le rapport plus loinT(oui pour ça il va falloir se taper mon pavé #RTV (Raconte Ta Vie) !

Première tentative avec 1,5 plaquettes de chocolat que je fais fondre à feu doux à la casserole pendant que je fais monter les blancs en neige. Jusque là tout va bien. Les blancs sont top, le chocolat aussi. Je décide d’ajouter quelques jaunes pour l’onctuosité. Le chocolat durcit en 30 secondes. C’est mort. On ne peut plus rien faire pour lui (8 euros => poubelle).

Deuxième tentative avec les 1,5 plaquettes restantes. Cette fois je laisse tomber les jaunes d’oeufs mais…. j’ajoute un petit ristretto serré. Hop nouveau drame. Le chocolat ne valide pas et durcit (mais pourquoi ai-je tant voulu ajouter un ingrédient ???!!).

Bilan à 17H30 :

  • plus de chocolat 70%
  • 16 euros à la poubelle
  • 600g de chocolat noir durcit dans un saladier.

-> A quoi vais-je faire la mousse …sans chocolat ? (je regarde mes pauvres blancs d’oeufs, seuls, désespérés… et j’ai envi de pleurer)

-> Que vais-je faire de tout ce chocolat qui ne ressemble à rien (je n’aime pas jeter et encore moins à ce prix !).

Chéri rentre du travail, je pleure (ça craint quand même quand j’y repense… ). « boouuuu j’ai tout râté, j’arrive à rien, c’est mes hormones elles m’empêchent de tout faire, et ce gros bidon aussi… boouuuuuu j’en ai marreeeeee, snif, snif ».

Je décide de m’accorder 2H de pause, de réflexion, histoire de remettre les compteurs à zéro.

J’ai une idée, je vais prendre les 3 plaquettes de chocolat au lait Côte d’Or trop bonnes (cette fois merci les hormones de m’avoir faite craquer au supermarché).

Dernier espoir je les fait fondre, texture nickel (même si ce n’était pas du chocolat patisser). Hop je ne rajoute RIEN et les verse tels quels dans les blancs.

…..

Et le moment de la loose totale arrive, tan tan !! =>  2H, c’est ce qu’il avait fallu à à la moitié des blancs pour décanter. Résultat ? Le chocolat au lait trop bon baigne dans des blancs d’oeufs crus et liquides (de rien pour les détails hein 😉 ).

Je verse tout à la poubelle. La mousse au chocolat ne veut pas de moi. Cette fois c’est sûr.

On passe à l’option solution in extremis par sms « chéri, passes à la boulangerie chercher un dessert. Merci ».

Je récupère le chocolat tout dur et je décide de faire 2 voire 3 gâteaux au chocolat.

Gâteau au chocolat 1 : j’arrive tant bien que mal à mélanger le chocolat à la mixture (mes bras s’en souviennent). Il reste des gros grumeaux… Tant pis on dira que c’est des pépites ! J’enfourne…. J’oublie… Il crame…. #VDMDMF (Vie de Merde de Mère a Foyer pour celles qui ne connaissent pas encore !) .

Gâteau au chocolat 2 & 3 : j’enfourne…. Mince j’ai oublié le sucre ! Tant pis je rajouterais du sucre glace…

Bizarrement, je suis zen et résignée. Il ne peut rien m’arriver de pire dans ma vie de FAF (Femme Au Foyer). Si ? Tu crois ? Je préfère pas savoir alors ! 

Zapping – (on zappe de chaîne, de sujet quoi 😉 )

Le soir venu, Miss Choufeur vient vers moi et me dit « Caca ». Cette fois j’ai le temps, bien qu’épuisée par ma journée de la loose, je me dis « allez un dernier petit effort pour ta princesse », « tu peux le faire! ». Je décide de lui proposer le pot en me disant que ce serait qu’une loose parmi tant d’autres aujourd’hui. J’en profite pour me tartiner le visage de mon masque préféré (espérant me détendre un poil). Je me retourne et…. Pipi dans le pot !!! (dommage que je ne puisse pas mettre un gif animé sur cette phrase mais l’intention y est!!). Je n’y crois pas, je veux sauter partout, j’en viens à la soupçonner d’y avoir mis de l’eau (#mereindigne). Mais pour de vrai hein. Comment savoir ? Je n’ai rien vu mais je suis exitée comme une puce de savoir que ma princesse ait « peut-être » fait pipi au pot (journée de la loose j’avais dit…).

Je verse le contenu dans la baignoire et oui ça semble bien être du pipi de miss choufleur ! (j’ai finalement trouvé comment valider sans faire trop cracra… Tout est une histoire de couleurs dans la baignoire 😉 ).

Oh là là mais je suis trop trop heureuse !! Ma fille a attendu que je sois au fond du gouffre pour me faire CE PLAISIR (saches que quand tu es maman, un « 1er pot a nettoyer » = LE cadeau, LE truc qui te fait sourire pendant deux jours, LE truc qui mérite un statut Facebook, un tweet, un appel à sa mère etc…).

Bon je te rassure, je me suis vite calmée, car 1er pipi au pot signifie en fait => passer ses journées aux toilettes, car c’est trop cool, trop fun, tip top, kikoo lol, de faire pipi au pot. Tu savais pas ? Maintenant tu le sais ! Tu sais aussi que c’est le début de la fin, tu ne pourras plus rien faire que d’accompagner ton bambin au pot.

Enceinte de 7 mois, j’ai désormais l’impression de passer 1/2 de mon temps à dormir, 1/4 aux toilettes (seule) et 1/4 aux toilettes (avec ma fille).

Mon objectif c’est d’arriver à se synchroniser pour qu’ENFIN j’arrive à faire quelques chose de mes journées...

Je ne comprenais pas pourquoi certaines mamans précisaient de ne pas mettre le pot au milieu du salon. Ca parait logique. Sachez que maintenant je comprends et croyez moi, je prends sur moi pour ne pas le faire !!! (surtout à l’heure de la Meilleure Boulangerie de France !!!).

Voilà, c’était mon pavé de #vismaviedemaman, #journéedeloose, #misschoufleuraupot.

PS/ Pour celles qui se demandent quel dessert j’ai servi au dîner… ben le gâteau au chocolat °3, avec beaucoup de sucre glace et de glace à la vanille. C’est passé comme une lettre à la poste ! (quoi que je sais pas si mes invités reviendront un jour… mais ça c’est pas très grave !!).

PS2/ Je t’épargne les photos de ma journée de la loose, mais si tu veux me suivre en photos, tu peux retrouver mes bêtises sur Instagram ou Facebook !

 

 

1 commentaire

  1. Ah oui en effet sacré journée !!!!

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :