Le temps, cette chose si spéciale

Le temps que nous rêvons d’avoir mais qui nous fait peur quand il y en a de trop.

Avant j’avais plein de projets et le temps de les accomplir mais je n’arrivais pas à trouver le temps. J’en avais trop.

Maintenant je n’en ai plus du tout et je rêve d’en avoir.

Il me reste seulement quelques minutes… Le soir quand les filles sont couchées, le week-end pendant la sieste. Elles sont rares, mais tellement précieuses.

Ces quelques minutes, j’arrive à faire marcher ma tête, à être efficace, alors qu’avant je ne savais par où commencer tellement j’avais d’idées et de temps. Maintenant je n’ai plus le temps de penser, j’agis. Nous verrons bien la suite.

Je profite de chacune de ces petites minutes. Un instant pour cuisiner, un autre pour jouer, le suivant pour amener Miss Choufleur à la plage et un dernier pour créer, penser, rêver. Profiter de chaque minute est devenu mon leitmotiv, si bien qu’un imprévu me faisant perdre une d’entre elles peut me rendre hystérique.

Parfois j’aimerais revenir maman à la maison, auprès de mes filles, pour être à 100% sur mes projets, cuisiner, créer, arrêter de courir après la minute.

Mais si j’avais tout le temps, est-ce que je profiterais autant de mes filles ? Est-ce que j’aurais tant d’idées ?

Depuis bien longtemps, je voulais de monter une petite marque. Je savais qui pourrait être ma partenaire en or. Nous le savions. Ca tombait bien, nous n’avions pas d’activité professionnel, du temps à en revendre pendant plusieurs mois. Nous en parlions. Mais  nous n’avons jamais réussis à nous lancer pour de bon, à trouver une voie et une motivation commune.

Désormais nous travaillons. Pas tout à fait dans ce qui nous plaît à l’orgine, loin de là. Sans aller dans les détails, nos jobs sont intéressants mais très prenants et stressants. Nous vivons à 100 à l’heure…. mais nous avons enfin trouver le temps de mettre en place notre idée.

Nos longues journées de travail laissent désormais place à des soirées de travail. L’activité appelle l’activité. Rien ne nous arrête. Nous avançons doucement certes, mais surement.

Maintenant, je rêve doucement du jour où j’arrêterais de travailler pour me concentrer uniquement à ce projet.

Mais aurais-je le temps ?….

J’espère que j’aurais l’occasion de vous reparler rapidement de ce chouette projet dans de prochains billets.

En attendant, vous pouvez nous suivre sur le compte instagram @auportgentil_coulissesapg. Au plaisir de vous retrouver chez nous 🙂

PS : aujourd’hui, il me tarde quand même le temps de pendre le temps, le temps d’être en vacances, loin de l’ordinateur et du téléphone. Ce temps là viendra dans quinze jours. Nous n’avons jamais était si prêts. Ouf.

3 commentaires

  1. Mais si j’avais tout le temps, est-ce que je profiterais autant de mes filles ? Est-ce que j’aurais tant d’idées ? —> oui, c’est possible. C’est une phrase pour se convaincre que ton choix est bon ? Oui, on peut avoir tout ce temps et profiter des enfants (comme on peut ne pas avoir du tout le temps ni les idées…)

    1. J’esasie peut-être de me convaincre en effet. Après cela dépend des personnes. De mon côté, j’ai vraiment l’impression de mieux profiter, d’avoir plus d’idées et de volonté maintenant que j’ai moins de temps et que j’ai une partie de mes journées au boulot. Je me rend compte de l’absurdité de la situation…

  2. oh oui, c’est tellement vrai ! bonne chance avec tes nouvelles activités, moi aussi j’y pense, mais actuellement, j’ai trop le temps 😉

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :